“the situated cinema projects”
2013-2015

1. ARTSPACE SYDNEY (Australie, 2014)






photographies de Louise M Cooper


L’itération du situated cinema project à Artspace consistait en un déploiement de trois structures cinématographiques complémentaires dans l’espace de la galerie.  L’une d’elles, une sorte de micro-cinéma à l’architecture quasi-hermétique, était le théâtre des images circulant en boucle de Sackville Music Hall, un court film réalisé lors d’une résidence à la galerie Struts à Sackville (Canada).  Le projecteur, monté sur une poutre fixée à l’intérieur même de l’enclos, faisait défiler les images sur la façade intérieure opposée.  Toutes les surfaces internes étaient peintes en blanc de façon à amplifier l’éclat lumineux aléatoire de la projection.  Le spectateur, attiré par la réverbération sonore et le scintillement de lumière, pouvait pénétrer le micro-cinéma en se glissant sous les murs.

Dans l’espace opposé, à une soixantaine de pied plus loin, un dispositif cinématographique dénudé projetait en boucle les images de Nadija, un 2e film que nous avons produit lors de cette résidence à Sackville.  Le projecteur, monté sur un socle, diffusait les images sur un écran translucide suspendu.  La surface permettait le visionnement autant en projection frontale qu’en rétro-projection.

Le troisième dispositif, un projecteur 8mm monté sur un socle, était installé dans un axe parallèle opposé au système décrit plus haut.  Le contenu de cette courte boucle consistait cette fois en un fragment de séquence trouvé dans des archives anonymes.  À l’inverse des deux autres films 16mm où nous avions exhaustivement traité le matériel pour en quelque sorte nous l’approprier, la séquence super8mm était laissée telle quelle dans son format de tournage.


documentation à ArtSpace (vidéo de Louise M Cooper)






boucle 16mm #1 : “Nadija” (extrait)



boucle 16mm #2 : “Sackville Music Hall” (extrait)



info

matériaux :deux boucles 16mm et une boucle 8mm, projecteurs 16mm & 8mm (sur socle), structure de contreplaqué, toile de projection suspendue

assistance financière : Conseil de Recherche en Sciences Humaines du Canada, Conseil des Arts et des Lettres du Québec & Conseil des Arts du Canada (déplacement)


Sackville/Sydney, 2013-2014





1. TORONTO (2015)





Le situated cinema project; in-camera est une sorte de micro-cinéma, issu d’une commande de Pleasure Dome pour la commémoration de leur 25ième anniversaire.  L’architecture et la conception est à la base une collaboration de Solomon Nagler, Jonathan Mandeville et Thomas Evans.  La structure a été fabriqué par Hollis+Morris à Toronto.  À l’intérieur un court film, pilgrimage, est projeté en boucle.  Ces images sont issues d’une collaboration entre Solomon Nagler et moi-même.




documentation (extrait)




“pilgrimage” (extrait)




pilgrimage a été conçu à partir de fragments de films 8mm trouvés lors de notre résidence à Sydney (Australie) en 2014, au moment d’installer le situated cinema.  Ces images, probablement tournées par des touristes étrangers, montrent le pélerinage en milieu urbain d’un groupe de fidèles qui s’agenouillent devant l’entrée d’un temple.  Nous avons re-travaillé et étiré les séquences à la tireuse optique et nous présentons la boucle finale à l’intérieur de la structure du micro-cinéma.


Nadija, Sackville Music Hall and pilgrimage ont été projetés sous forme d’un court métrage -intitulé cinemas : a three part film- lors d’une rétrospective du travail de Solomon Nagler, à la Cinémathèque québécoise à l’automne 2015.


info

the situated cinema project ; in-camera
materiaux : boucle 16mm, projecteur 16mm, structure de métal démontable, mirroir, verre dépoli

assistance financière : Pleasure Dome


cinemas : a three part film
format d’exhibition : copie zéro 16mm, muet, 1.33 / HD (ProRes)

durée : 14min22sec


Halifax/Toronto, 2015